Bonne nouvelle pour le cabinet qui remporte un nouveau concours, cette fois-ci celui de Gournay-en-Bray. Après une étude et une validation par le conseil municipal fin 2019, une enveloppe de 2,4M € à été allouée pour ce projet. Le concours à vu s’opposer trois candidats, dont AP-MA est ressorti lauréat.

Plusieurs questions ont amené le projet à débuter rapidement :

Le projet de réhabilitation de la piscine de Gournay à suscité de nombreux questionnements, d’après le maire de la ville M. E. Picard :

« Nous sommes confrontés aux limites d’une infrastructure vieillissante, le plan incliné dans le bassin de 25 m ne permet pas la pratique plus large de l’aquabiking ou de l’aquagym. De même, le lien entre le bassin de réception du toboggan et du bassin de 25 m engendre une déperdition de chaleur et des coûts de chauffage élevés. Le grand hall d’accueil pourrait être également optimisé. »

Les modifications prévues par AP-MA :

 

Nous avons respecté l’organisation suggérée par le programme. Il n’est pas nécessaire de redécrire ce qui est demandé. Quelques points de précisions ou d’interprétations méritent une attention.

Le hall d’accueil

La banque d’accueil est inversée. En bas, nous proposons un monte PMR (possible dans le cadre d’une rénovation). En option, nous proposons un ascenseur.

Les locaux annexes

 

Nous proposons donc une nouvelle organisation des cabines coté femmes et hommes, avec une grande cabine PMR/familles.

Aussi, une cabine-douche PMR est rajoutée dans chaque zone de douches.

Le pédiluve coté hommes et femmes est entièrement refait et remis aux normes. Côté Hommes, Il est orienté dans l’autre sens afin d’accéder à la zone commune. Ainsi, cela permet de pouvoir réserver une zone de plage indépendante autour du bassin sportif de 25m.

Le hall des bassins

 

Le pentaglis est placé de manière à ménager une plage suffisante coté bassin sportif.

Symétriquement, le pentagliss laisse suffisamment de place pour imaginer un splashpad en option à proximité de la pataugeoire. Dans la partie basse de la glisse, nous proposons un espace de stockage habillé en bois. Ainsi personne ne risque de se cogner la tête. Cela dit, l’escalier est calé dans un angle afin de ne pas obstruer le passage. Les utilisateurs pourront ainsi remonter de l’arrivée vers l’escalier en empruntant le cheminement coté bassin. Il est séparé de ses plages, de manière à éviter de circuler dans la zone pataugeoire et splashpad. La structure porteuse est habillée de bancs afin de sécuriser les lieux.

Le solarium de la pataugeoire vient se lover sous le débord de toiture existant, à distance suffisante du conduit de fumée extérieur.

Ensuite, en option, nous proposons de pouvoir aménager une circulation entre la plage du bassin sportif et le pentagliss, afin de permettre un accès différencié au bassin d’apprentissage, et ainsi offrir la possibilité d’isoler les plages du bassin sportif de afin de le rendre indépendant.

Le bassin d’apprentissage prend place dans le nouveau volume issu du prolongement de la vaste toiture. Vitré au Sud et à l’Ouest, il se protège des vues du public cheminant vers le stade grâce au local de rangement. Il s’ouvre au Sud sur la terrasse minérale (option).

De plus, nous avons choisi de conserver l’ancienne structure portant la façade entre les deux bassins. Le polycarbonate est enlevé, mais les éléments vitrés de l’ancienne façade sont conservés afin de maintenir une séparation vitrée acoustiquement efficace.

Finalement, le centre de remise en forme est conforme au programme.

 

Conclusion :

 

Le projet esquisse un bâtiment qui ne rend rien à une piscine neuve, que ce soit en fonctionnement, optimisé, comme en aspect architectural, largement requalifié. Telle que proposée, la piscine comblera ses objectifs vis-à-vis d’une population exigeante.

Ainsi, dans le respect d’un budget maitrisé, nous avons choisi de proposer quelques options complémentaires au splashpad. Bien que non nécessaires, cela garantit une meilleure prestation globale, technique et fonctionnelle, et cela profiterait à l’agrément qu’attendent les usagers d’une piscine municipale.