Centre aquatique de Azay-le-brule, AP-MA Architecture

Prenant place sur la « Plaine de Nisson », le nouveau centre aquatique d’Azay-le-Brûlé met en avant une architecture contemporaine à la vocation sportive et récréative qui dialogue avec l’environnement. Installations autonomes pour satisfaire un large public, développement urbain et architecture bas carbone sont les mots-clés du projet.

CONCEVOIR UN ÉQUIPEMENT PÉRENNE

Faisant s’emboîter des parallélépipèdes rectangles, l’équipement est construit dans des matériaux et selon des procédés choisis pour répondre aux fortes contraintes hygrométriques et de température, associées au chlore. La structure est en béton armé, tandis que la charpente est en bois lamellé-collé, de profil épuré et de conception simple : elle repose sur des poteaux métalliques. Un traitement performant de l’enveloppe du bâtiment avec une isolation par l’extérieur apporte une solution efficiente contre les déperditions. Cette enveloppe augmente également la durée de vie du bâtiment. Menuiseries, parois à double vitrage doublées de brise-soleils à lames métalliques laquées verticales et à formes symétriques, revêtement des façades en pierre calcaire : le pérenne côtoie en permanence l’esthétique.

MODULER LES ESPACES ET LES USAGES

Afin que chacun trouve une réponse à ses attentes sans incommoder ni être incommodé, afin que chaque membre de la famille soit assuré de découvrir une activité aquatique adaptée, afin que le groupe n’aliène pas l’individu, les zones d’activités sont distinctes. Les espaces de détente et de récréation sont séparés de la zone sportive dédiée à l’apprentissage et à la natation. Cette articulation évidente est lisible dans l’agencement du bâtiment, l’orientation du bassin, les accès aux espaces de baignade et les circulations des usagers. L’implantation de garde-corps séparatifs amovibles sur les plages matérialise cette frontière et permet la création d’une zone de baignade au profit de l’autre selon les saisons, les flux et l’évolution des usages. Cette même adaptabilité s’exprime dans la conception des vestiaires et des sanitaires susceptibles de mutualiser des espaces afin d’en moduler la capacité d’accueil.

STRUCTURER LE QUARTIER

Le centre aquatique offre une vue lointaine à l’ouest vers un plateau agricole dont l’horizon est souligné par de petits bosquets ou des reliquaires de haies bocagères, et à l’est par les plateaux sur la rive gauche de la Sèvre niortaise. Au nord s’étend la zone artisanale de l’Hommeraie tandis qu’au sud, les quartiers pavillonnaires délimitent nettement l’emprise de l’équipement sportif. L’accessibilité principale, depuis la route de l’Hommeraie, positionne le stationnement au plus près de l’intersection entre la voirie existante et l’équipement. Posé en équilibre sur la pente du terrain, l’édifice profite d’un positionnement légèrement en hauteur. Il s’intègre du mieux possible au paysage existant, enrichissant l’écologie du site tout en garantissant la fonctionnalité d’un équipement de cette nature : les zones de repos, les plages végétales et minérales, la terrasse de l’espace bien-être sont mis en paysage.

Fiche technique :

  • Maîtrise d’ouvrage : Communauté de communes du Haut Val de Sèvre et Deux Sèvres Aménagement
  • Maîtrise d’œuvre : mandataire, architecture, paysage, VRD, acoustique, BIM, économiste : AP-MA Architecture en association avec TRIADE
  • Programmiste : AMB CONSEILS
  • BET fluides : Soja Ingénierie
  • BET structure : Sebat
  • BET électricité, SSI : DELTA Énergies
  • Lieu : Azay-le-Brûlé (79)
  • Surface intérieure : 2 146 m2
  • Coût des travaux : 6,5 M€ HT
  • Livraison : février 2022​
Centre aquatique de Azay-le-brule, AP-MA Architecture
Centre aquatique de Azay-le-brule, AP-MA Architecture

    Programme :

  • Espace accueil : 162 m²
  • Espace personnel : 151 m²
  • Vestiaires et sanitaires utilisateurs : 495 m²
  • Hall bassin : 1075 m² – dont un bassin d’activités en inox de 472 m²
  • Équipements extérieur : une aire collective de jeux aquatiques (59 m²), un toboggan, un pentagliss (63 m²)
  • Espace bien-être : un sauna, un hammam, un bain bouillonnant, douches massantes, une salle de repos (115 m²)
  • Locaux techniques : 195 m²
Centre aquatique de Azay-le-brule, AP-MA Architecture
Centre aquatique de Azay-le-brule, AP-MA Architecture

Développement durable

204 000
Investissement
16 614 Mwh
Gain énergétique sur 30 ans
3 420 000
Économies d'exploitation sur 30 ans

 GESTION
DE L’ENERGIE

 

  • Chauffage de l’eau chaude sanitaire par une installation de 50 m² de panneaux solaires thermiques
  • Pompe à chaleur à absorption pour la déshumidification de l’air ainsi que pour le chauffage de l’air et de l’eau des bassins
  • Récupération d’énergie supérieure à 90% sur l’ensemble des centrales de traitement d’air
  • Récupération d’énergie sur les eaux usées des eaux de lavage de filtre pour le préchauffage de l’eau des bassins
  • Récupération d’énergie sur l’air rejeté de l’ensemble des centrales de traitement d’air avec des récupérateurs d’énergie à haut rendement
  • Généralisation des moteurs à haut rendement des pompes et ventilateurs pour limiter les consommations électriques
  • Régulation intelligente de l’ensemble via un poste de supervision (gestion technique du bâtiment)
  • Secours via chaudières gaz à condensation à très haute performance

 

 

 GESTION
DE L’EAU

 

  • Filtration lente à sable et hydroanthracite
  • Traitement de l’eau sanitaire par un appareil autonome sans consommable ni consommation d’énergie
  • Déchloramination UV
  • Désinfection des bassins au chlore gazeux

 

 GESTION
DE L’AIR

 

  • Ventilation du hall bassins
    Centrale double flux thermodynamique avec la source froide alimentée depuis la pompe à chaleur permettant de limiter l’air neuf hygiénique, source de consommations énergétiques et d’inconfort, à son strict minimum
  • Ventilation des annexes
    Centrale double flux tout air neuf avec récupération d’énergie sur l’air rejeté