Le placement de l’édifice en partie Nord du terrain nous a semblé être la solution qui garantisse le meilleur agrément aux baigneurs pour l’ensemble de l’équipement.

En premier lieu, l’accès des utilisateurs par l’angle Nord- Est nous permet d’utiliser le dénivelé naturel, pour proposer un hall d’accueil bénéficiant d’une vue dominante sur les espaces de baignade.

En second lieu, cette implantation permet un positionnement idéal du hall des bassins. Outre son parfait ensoleillement, il offre aux baigneurs une perspective sur l’ensemble du terrain et des collines environnantes.

Le choix de découvrir la partie centrale du hall des bassins accentue l’effet d’adossement du bâtiment à la colline. Lorsque les toitures sont ouvertes, l’édifice en forme de  coquillage protège naturellement l’espace de baignade.

Le centre aquatique de Lons-le-Saunier est placé en contrebas de la piscine existante afin d’offrir un espace visuel dégagé aux bâtiments qui seront conservés et réhabilités. En effet, la toiture du nouvel équipement ne dépassera que légèrement l’assise des édifices existants.

 

Le caractère nécessaire à l’identité d’un édifice public  est assuré par son image architecturale. Une composition à forte connotation signalétique, est probablement la manifestation idéale d’un équipement à vocation de sports et de loisirs.

Proposer une volumétrie repérable, d’un aspect contemporain et intégré à l’environnement nous semble être une réponse à ce défit.

– Identifier l’accès par une volumétrie simple et reconnaissable.

– Traiter la découvrabilité par une architecture qui soit la traduction de la mobilité.

– Intégrer discrètement la volumétrie dans son environnement vallonné de manière à définir un bâtiment qui affirme calmement son caractère public ouvert à tous.