Implantée dans le quartier de l’ancienne caserne Pittié, la piscine communautaire de Nevers arbore de nombreuses qualités : une intégration parfaite dans l’environnement préexistant, un éclairage naturel et une palette chromatique harmonieuse, une traduction minimaliste du programme dans l’architecture.

INTÉGRATION ET ACCUEIL

Placé au nord de la parcelle, l’équipement s’adosse à la rue du 13e-de-ligne, libérant au sud des espaces dédiés aux parties aquatiques protégées par les zones bâties, sans venir trop près des logements. Sa façade haute, combinée à un parvis, crée un effet de pente reliant les immeubles de la caserne, rectilignes et très hauts, à la zone pavillonnaire plus basse. La douceur de sa courbure attire par ailleurs les flux d’usagers de façon très naturelle. Le choix des matériaux parachève l’intégration de la piscine dans son tissu urbain : la teinte anthracite de ses parties hautes rappelle le toit en ardoise de l’ancienne caserne tandis que les tôles perforées répondent à la nuance rouille de certaines toitures du quartier.

SIMPLICITÉ PROGRAMMATIQUE

La volumétrie reste simple et compacte, monolithique, coiffée d’un toit végétalisé et maintenue à la juste mesure des besoins. L’organisation générale du projet se veut efficace : de chaque côté de l’espace accueil en position centrale, la courbe définit deux espaces selon deux logiques : vers le nord, le développement des espaces vestiaires, ce qui facilite l’entrée des groupes à partir d’un dépose bus sur la rue du 13e-de-ligne ; vers le sud, le déroulé des zones administratives et techniques, en lien avec les accès et le parking, ce qui optimise les accès techniques. L’accueil, dans l’axe de la rue du 13e-de-ligne, visible de loin par son auvent, est conçu en transparence.

ÉCLAIRAGE NATUREL

Le projet recherche une grande qualité d’éclairage naturel, qui se construit d’abord grâce aux nombreuses façades vitrées s’obscurcissant vers le haut en brise-soleil, par l’apport zénithal de verrières ensuite et enfin via l’installation de deux patios sur les annexes. En toute logique, les éléments constructifs s’inscrivent dans le vocabulaire précédemment décrit. La charpente est en métal galvanisé, apparaît fine, légère et économique avec une solution en poutres-échelles stabilisées par des panneaux verticaux de tôle perforée couleur rouille reprenant les nuances des grilles perforées des façades. Le faux plafond est habillé d’une toile de couleur sombre gris anthracite reprenant la teinte des parties hautes de la façade tandis que les parois en partie basse répètent les couleurs claires des murs des bâtiments à l’extérieur.

Photos : Géraldine Bruneel

Fiche technique :

  • Maîtrise d’ouvrage : Nevers Agglomération
  • Maîtrise d’œuvre : architecte mandataire, économiste acousticien, VRD, paysagiste : AP-MA Architecture ;
    architecte d’opérations : Atelier d’architecture Bentejac
  • BET fluides, SSI : Soja Ingénierie
  • BET structure : Sebat
  • BET HQE, STD : Etamine
  • Surface : 3 190 m2 (Hors LT)
  • Coût des travaux : 9 430 516 € HT
  • Livraison : juillet 2019

Programme :

Intérieur

  • Espace accueil
  • Pôle administratif :
    bureaux pour la gestion de l’équipement, bureau pour les associations, salle de réunion/formation, locaux du personnel (vestiaires, sanitaires, salle de repos-kitchenette)
  • Espace piscine :
    • bassin sportif de 25 x 21 m (8 couloirs),
    • bassin  de récupération de 289 m2 organisé en 3 couloirs de 25 m et en une zone d’activités de 100 m2, accessible par rampe et escalier,
    • pataugeoire animée / splashpad,
    • gradins, plages
  • Espace de préparation physique : salle de musculation, sauna, douches
  • Locaux annexes : infirmerie, bureau MNS, local de rangement du matériel, sas de décontamination pour la plongée, local compresseur

Extérieur

  • Plages minérales, solarium végétal

Développement durable

CONCEPTION
BIOCLIMATIQUE

Bâtiment implanté de manière à profiter au mieux du soleil, tout en sachant s’en protéger en été.

Halle bassin fortement vitrée sur sa partie sud et ouest.

Habillages métalliques perforés qui protègent du soleil et qui forment une casquette sur la façade sud.

Entrées du bâtiment protégées des vents dominants tout au long de l’année, entrées du public et des groupes équipées de sas thermiques, enveloppe thermique avec isolation par l’extérieur qui permet de couper la grande majorité des ponts thermiques.

GESTION DE L’EAU
 » TRÈS PERFORMANTE »

Mise en place d’un système complet de récupération des eaux pluviales avec pour objectif l’alimentation en eau des sanitaires et des robinets de puisage des locaux techniques.

Gestion d’eau automatique permettant l’alimentation en eau des sanitaires via la récupération ou via le réseau d’eau de ville en fonction du niveau de sonde.

Récupération de chaleur sur les eaux usées des douches des vestiaires publics permettant de préchauffer l’eau froide sanitaire.

Réduction de la consommation énergétique.

Ultrafiltration des eaux de lavage des filtres.
 Média filtrant retenu pour le traitement d’eau : billes de verre.

GESTION
DE L’ÉNERGIE

Raccordement sur réseau de chaleur urbain.


Pompe à chaleur à absorption permettant de valoriser une partie de la chaleur du réseau urbain.


Centrale de ventilation double flux thermodynamique. Objectif : apporter l’air neuf hygiénique réglementaire, déshumidifier et maintenir en température le hall bassin quelle que soit la saison.

Électricité / courants forts et faibles : mise en place d’une GTB (gestion technique du bâtiment) ayant pour rôle de superviser l’ensemble des installations techniques du centre aquatique.

Conforts
 hygrothermique, visuel et acoustique interne des locaux, isolation acoustique entre les locaux.